Cas 05 J A Lobrinus

Created by HELENE MOULIN on Sep 19, 2018 3:41:22 PM, Last modified by HELENE MOULIN on May 14, 2019 3:25:38 PM
 

Clinical information


Il s’agit d’un homme peu médicalisé de 43 ans, qui présente soudainement sur son lieu de travail, un tremblement du membre inférieur droit avec bouffée de chaleur, suivi d’une crise tonico-clonique généralisée de courte durée avec morsure de langue, sans perte d’urine.

À l’examen d’entrée aux urgences, le patient présente une désorientation temporelle et une faiblesse des deux membres inférieurs et du membre supérieur droit, rapidement régressives. Il signale un épisode d’engourdissement de tout l’hémicorps droit 2 jours auparavant.

Un bilan sanguin de base révèle une perturbation des tests hépatiques.

Un CT-scan cérébral montre une lésion hypodense ovalaire frontale gauche unique, avec minime prise de contraste périphérique et œdème périlésionnel. Une IRM confirme la lésion intra-axiale frontale supérieure gauche, qui est partiellement hémorragique.

Dans les antécédents, une perte pondérale de plusieurs kilos sur 3 à 4 mois est signalée, ainsi que des céphalées frontales gauches depuis 15 jours.

Le patient est transféré en neurochirurgie pour biopsie-exérèse de la lésion. La coupe histologique intéresse la lésion cérébrale frontale gauche.


Dr Johannes Lobrinus

Responsable d'unité - Neuropathologie

Service de Pathologie Clinique

Hôpitaux Universitaire de Genève

Johannes.A.Lobrinus@hcuge.ch

Media

    Information Annotations Attributes
AssisesAix Cas5
None None
    Information Annotations Attributes

Gross observations

Description du cas présenté

• Macroscopie

Le matériel adressé était constitué d’une vingtaine de fragments tissulaires mesurant entre 0,2 et 1 cm de grand axe.

Microscopic observations

• Histopathologie
Coloration standard (hématoxyline & éosine)

Il s’agit de fragments de tissu cérébral (cortex et substance blanche) et de méninges en partie électrocoagulés. Le tissu cérébral est le siège d’une inflammation (cérébrite) sévère, accompagnée d’une nécrose de coagulation étendue. L’inflammation est mixte, lympho-monocytaire, microgliale et à granulocytes neutrophiles, avec de nombreux débris cellulaires. Les parois vasculaires présentent également une inflammation sévère, avec œdème, nécrose et thrombi fibrineux. Il existe également des thromboses plus anciennes, la lumière vasculaire étant comblée par du tissu fibreux.

A fort grandissement, de petits corpuscules sont visibles dans le tissu enflammé ou nécrotique, correspondant à des tachyzoïtes, sans pseudokystes.

Immunohistochimie
Un immunomarquage dirigé contre Toxoplasma gondii a confirmé la présence de nombreux tachyzoïtes dans le tissu cérébral et dans la paroi des vaisseaux sanguins.

Suite à ce diagnostic, une infection par le VIH (stade C3) a été mise en évidence.

Discussion

La toxoplasmose est une infection parasitaire due au protozoaire Toxoplasma gondii. Sa distribution est globale. L’homme est un hôte intermédiaire, l’hôte définitif étant le chat.
L’infection peut être acquise
in utero, provoquant des lésions cérébrales et oculaires sévères du fœtus. Cependant, la majorité des personnes sont infectées après l’enfance, l’infection primaire étant en général silencieuse et latente.

En cas d’immunodéficience acquise, une réactivation de l’infection est possible, le système nerveux central étant alors l’organe le plus souvent atteint. La toxoplasmose cérébrale est l’une des infections opportunistes les plus fréquentes en cas d’immunodéficience acquise en lien avec le virus VIH.
• Aspects macroscopiques

Le cerveau présente une ou plusieurs lésions nécrotiques de taille variable, avec effet de masse, toutes les régions pouvant être atteintes. Les lésions anciennes peuvent être kystiques. Occasionnellement, l’atteinte encéphalique est diffuse, sans lésion circonscrite.
• Aspects microscopiques

Les lésions correspondent habituellement à des abcès ou à des foyers de nécrose de coagulation, avec un infiltrat inflammatoire mononucléé et/ou à granulocytes neutrophiles, des nodules microgliaux, des débris cellulaires et une gliose astrocytaire réactionnelle. L’inflammation périvasculaire est intense. Les vaisseaux peuvent présenter une prolifération intimale, une nécrose fibrinoïde ou des thromboses d’âges divers.

Les tachyzoïtes intra- ou extracellulaires et les pseudokystes contenant de nombreux bradyzoïtes sont en général facilement identifiables.

L’immunomarquage avec l'anticorps anti-Toxoplasma gondii confirme le diagnostic.
• Diagnostic différentiel
Il existe plusieurs infections du système nerveux central pouvant se présenter sous la forme d’une masse cérébrale, à distinguer d’un processus néoplasique.
Le diagnostic différentiel comprend principalement l’infection fungique (Aspergillus), la tuberculose, l’abcès pyogène, les infections parasitaires dont la toxoplasmose et la leucoencéphalopathie multifocale progressive (à virus JC).
• Conduite à tenir
La biopsie ou l’exérèse de la lésion ne sont indiquées qu’en cas d’impasse diagnostique ou thérapeutique. L’aspect histologique et les colorations spéciales sont alors essentiels, mais les immunomarquages permettent parfois de confirmer le diagnostic.
Lors d’une infection du système nerveux central, l’analyse histologique du tissu cérébral reste l’exception. En revanche, l’analyse du liquide céphalo-rachidien (LCR) est centrale, les méthodes utilisées étant multiples et complémentaires (chimie, cellularité, examen direct, colorations spéciales, culture, dosage d’antigènes ou d’anticorps, Elisa, immunoblot, PCR multiplex, spectrométrie de masse MALDI-TOF MS, séquençage méta- génomique de l’ADN ou de l’ARN total).

Objectifs de cette observation : En cas de masse cérébrale, penser à l’infection ! Ou valeur et limites de l’immunohistochimie dans les lésions cérébrales infectieuses.

Diagnosis information

Toxoplasmose cérébrale.


Code ADICAP : OHNH8560

References

Chimelli L. A morphological approach to the diagnosis of protozoal infections of the central nervous system. Pathol Res Int 2011;2011:290853. doi: 10.4061/2011/290853. Epub 2011 Jul 14.

Santosh V, Mahadevan A, Chickabasaviah YT, Dawn Bharath R, Krishna SS. Infectious lesions mimicking central nervous system neoplasms. Semin Diagn Pathol 2010;27(2):122-35.

Costerus JM, Brouwer MC, van de Beek D. Technological advances and changing indications for lumbar puncture in neurological disorders. Lancet Neurol 2018;17(3):268-78.

Attributes

Catégorie: Assises
Mode de prélèvement: O- Pièce opératoire
Organe: NH- Hémisphère cérébral
Type de technique: H- Histologie
Pathologie générale: Autres (prions)
Code ADICAP: OHNH8560
Code SNOMED: Undefined
Lésion par organe: NH : hémisphère cérébral
Auteur: Johannes Alexander Lobrinus (HUG, Genève)
None
  Label Description Owner Size Type Actions
1.
HELENE MOULIN 99.8 kB application/pdf
Some medias data are out-of-date, to get the up-to-date values, please Refresh or Dismiss
Scroll To Top