Cas 05 M Nourieh

Created by HELENE MOULIN on May 4, 2022 8:58:50 AM, Last modified by HELENE MOULIN on May 20, 2022 9:26:51 AM
 

Clinical information

Patiente de 44 ans présentant une masse mammaire gauche découverte à la palpation, de 22 x 10 mm, d’aspect ovoïde, hypo-échogène à l’échographie mammaire, classée ACR4b. Pas d’adénopathie suspecte.

Dans ses antécédents personnels, on note une prise prolongée de contraceptions progestatives. Il existe plusieurs cas de cancer dans sa famille (sein, ovaire, utérus, ORL et hémopathie)

L’enquête génétique ne retrouve aucun variant pathogène dans les gènes de prédisposition au cancer de l’ovaire et du sein (BRCA1/2, MLH1, MSH2, MSH6, PMS2, CDH1, PALB2, EPCAM, TP53, RAD51C et RAD51D)

- Biopsie chez une patiente de 44 ans présentant une masse ovoïde hypo-échogène de 22 mm du QSE du sein gauche, IHC : P63 et E-cadhérine

- Tumorectomie après la chimiothérapie néo adjuvante, lame A2 : HES, lame A1: P63

Dr Maya NOURIEH

Institut Curie - Site Saint-cloud


Media

    Information Annotations Attributes
Assises22_Histo_Cas05a-HES_Nourieh
None None
Assises22_Histo_Cas05b-p63_Nourieh
None None
Assises22_Histo_Cas05c-Ecadherin_Nourieh
None None
Assises22_Histo_Cas05d-A2-HES_Nourieh
None None
Assises22_Histo_Cas05e-A1-p63_Nourieh
None None
    Information Annotations Attributes

Microscopic observations

1- Biopsie mammaire

· Histopathologie

La biopsie réalisée intéresse une prolifération tumorale à cellules fusiformes avec un contingent à cellules plus ou moins globuleuses ou arrondies. Ces cellules présentent par endroits des atypies nucléaires marquées. L’index mitotique est élevé (25 mitoses/10 champs x400). Il n’y a pas d’embole tumoral ni de composante de carcinome in situ

· Immunohistochimie

Les cellules expriment P63 de façon assez diffuse et expriment focalement E-cadhérine, EMA et cytokératine 18. Elles n’expriment ni CD117 ni CD34 ni GATA3 ni SOX10

Les autres marqueurs de différenciation épithéliale : Pancytokértaines (AE1/AE3), et cytokératines 5/6, 7, 14, 19 et 20 sont négatifs.

· Analyse moléculaire

L’analyse moléculaire met en évidence une mutation du gène PIK3CA c.1633G>A / p.(Glu545Lys) à faible fréquence allélique (1 %) ainsi qu’une amplification des gènes TERT et EGFR

Diagnostic proposé sur la biopsie

Aspect histologique orientant vers un carcinome métaplasique à cellules fusiformes

Décision thérapeutique : chimiothérapie néoadjuvante : 4 doses denses Adriamycine-Cyclofosfamide, 12 doses Taxol

2- Pièce opératoire après la chimiothérapie néoadjuvante

· Histopathologie

L’examen de la pièce opératoire retrouve un nodule bien limité, ferme et blanchâtre de 20 mm constitué de deux composantes histologiques : une composante épithéliale réalisant des canaux et des fentes tapissés de cellules cubiques sans atypie nucléaire et une composante mésenchymateuse modérément cellulaire, faite de cellules fusiformes aux noyaux discrètement atypiques. L’index mitotique dans cette composante est faible (une mitose/ 10 champs x 400)

Le centre de la lésion est fibreux.

· Immunohistochimie

Les cellules fusiformes sont négatives pour P63, EMA, E-cadhérine, CD117, CD34, GATA3, Pancytokértaines (AE1/AE3) et pour les cytokératines 5/6, 7, 14,18, 19 et 20.

· Analyse moléculaire

L’analyse moléculaire met en évidence une mutation du gène PIK3CA c.1633G>A / p.(Glu545Lys) à faible fréquence allélique (3,5 %), une amplification des gènes TERT, PHGDH, NOTCH 2 et EGFR

Diagnostic proposé sur la pièce opératoire :

Tumeur Phyllode avec des remaniements post-thérapeutiques. Absence de reliquat carcinomateux

Diagnostic proposé après la relecture de l’ensemble des lames

Carcinome métaplasique développé sur une tumeur phyllode « bénigne ? » avec une réponse complète de la composante carcinomateuse à la chimiothérapie néoadjuvante

Discussion

Caractéristiques cliniques

L’association d’une tumeur phyllode avec un carcinome mammaire est très rare. Moins de 50 cas sont décrites dans la littérature dont la majorité intéresse un carcinome canalaire ou lobulaire in situ. Des rares cas associés à des types histologiques spécifiques (carcinome cribriforme, carcinome épidermoïde…) sont décrits. Des rares cas d’un carcinome métaplasique développé sur un fibroadénome sont également décrits dans la littérature.

L’âge médian des patientes chez qui un carcinome mammaire est découvert sur une tumeur phyllode est de 52 (26-80 ans) ans et la taille moyenne de la tumeur est de 7,9 cm (2 – 21 cm). Aucun cas n’est décrit après une chimiothérapie néoadjuvante. Des rares métastases ganglionnaires sont retrouvées.

Caractéristiques histologiques

La tumeur phyllode est une tumeur fibro-épithéliale dont la composante épithéliale peut montrer des aspects métaplasiques ou prolifératives. Cette tumeur est classée en trois catégories selon l’aspect histologique de la composante mésenchymateuse : bénin, borderline et malin. Le tumeur phyllode bénigne présente un aspect histologique proche du fibro-adénome cellulaire. La tumeur phyllode maligne présente des aspects histologiques ressemblant à ceux d’un sarcome ou d’un carcinome métaplasique.

Immunohistochimie

La composante stromale de la tumeur phyllode exprime CD34. Cette expression est inversement corrélée avec l’agressivité de la tumeur et peut être absente dans les tumeurs de haut grade. L’expression nucléaire focale de P63 et P40 est décrite dans la composante stromale de la tumeur phyllode.

Le carcinome métaplasique à cellules fusiformes expriment de façon diffuse P63. Il exprime plus volontairement les marqueurs de différenciation épithéliale (cytokératines, EMA, E-cadhérine…) qui sont absents dans la composante stromale de la tumeur phyllode.

Néanmoins, l’expression des cytokératines dans le carcinome métaplasique est variable, allant de 40% pour 34ßE12 et CK19 jusqu’à 70% pour CK14 et 75% pour CK17

L’expression nucléaire de la ß-caténine a été observée dans les deux composantes épithéliale et conjonctive notamment en topographie périépithéliale des tumeurs phyllodes bénignes. Cette expression est moins présente dans les tumeurs phyllodes borderlines et malignes. Elle est également observée dans le carcinome métaplasique du sein ce qui ne permet pas d’utiliser ce marquage dans le diagnostic différentiel de ces deux entités.

Biologie moléculaire

La mutation de MED12 (exon 2) est présente dans 56% des tumeurs phyllodes ainsi que la mutation du TERT promoter. L’amplification du gène TERT n’est observée que dans 4% des cas.

D’autres mutations sont également décrites telle la mutation de TP53, PTEN, RB1, SETD2, NRAS et EGFR.

La mutation du gène PIK3CA est tellement rare dans les tumeurs phyllodes. Cette mutation est fréquemment observée dans le carcinome métaplasique (29 %) contrairement aux autres carcinomes mammaires triple négatifs.

D’autres anomalies génétiques comme la mutation du gène TP53 et de la voie mTOR, la perte de CDKN2A et l’amplification du gène EGFR sont des anomalies fréquentes dans le carcinome métaplasique du sein.

Diagnostic différentiel

Par ordre de fréquence, le diagnostic différentiel des lésions mammaires malignes à cellules fusiformes comporte : le carcinome métaplasique, la tumeur phyllode maligne, les métastases (mélanome) et les sarcomes.

Conclusion

La présence d’un carcinome mammaire au sein d’une lésion fibro-épithéliale est rare, mais devant tout aspect inhabituel, un large panel d’anticorps devrait être réalisé. Le recours aux analyses moléculaires est fortement recommandé si les caractéristiques morphologiques ne permettent pas d’établir un diagnostic précis.

Diagnosis information

Undefined

References

Lacroix-Triki M, Geyer FC, Lambros MB, Savage K, Ellis IO, Lee AH, Reis-Filho JS. β-catenin/Wnt signalling pathway in fibromatosis, metaplastic carcinomas and phyllodes tumours of the breast. Mod Pathol. 2010 Nov;23(11):1438-48. doi: 10.1038/modpathol.2010.141. Epub 2010 Aug 6. PMID: 20693983.

Ng CKY, Piscuoglio S, Geyer FC, Burke KA, Pareja F, Eberle CA, Lim RS, Natrajan R, Riaz N, Mariani O, Norton L, Vincent-Salomon A, Wen YH, Weigelt B, Reis-Filho JS. The Landscape of Somatic Genetic Alterations in Metaplastic Breast Carcinomas. Clin Cancer Res. 2017 Jul 15;23(14):3859-3870. doi: 10.1158/1078-0432.CCR-16-2857. Epub 2017 Feb 2. PMID: 28153863; PMCID: PMC5511565.

Rakha, E.A., Brogi, E., Castellano, I. et al. Spindle cell lesions of the breast: a diagnostic approach. Virchows Arch 480, 127–145 (2022). https://doi.org/10.1007/s00428-021-03162-x

Rakha EA, Quinn CM, Foschini MP, Muñoz Martin M, Dabbs DJ, Lakhani S, Varga Z, Pinder SE, Schmitt FC, Reis-Filho JS, Fox SB, Ellis IO, Tan PH, Mihai R. Metaplastic carcinomas of the breast without evidence of epithelial differentiation: a diagnostic approach for management. Histopathology. 2021 Apr;78(5):759-771. doi: 10.1111/his.14290. Epub 2020 Dec 16. PMID: 33113154; PMCID: PMC8492009.

Tan BY, Acs G, Apple SK, Badve S, Bleiweiss IJ, Brogi E, Calvo JP, Dabbs DJ, Ellis IO, Eusebi V, Farshid G, Fox SB, Ichihara S, Lakhani SR, Rakha EA, Reis-Filho JS, Richardson AL, Sahin A, Schmitt FC, Schnitt SJ, Siziopikou KP, Soares FA, Tse GM, Vincent-Salomon A, Tan PH. Phyllodes tumours of the breast: a consensus review. Histopathology. 2016 Jan;68(1):5-21. doi: 10.1111/his.12876. PMID: 26768026; PMCID: PMC5027876.

Wu DI, Zhang H, Guo L, Yan XU, Fan Z. Invasive ductal carcinoma within borderline phyllodes tumor with lymph node metastases: A case report and review of the literature. Oncol Lett. 2016 Apr;11(4):2502-2506. doi: 10.3892/ol.2016.4238. Epub 2016 Feb 17. PMID: 27073506; PMCID: PMC4812231.

Attributes

Catégorie: Undefined
Mode de prélèvement: Undefined
Organe: Undefined
Type de technique: Undefined
Pathologie générale: Undefined
Code ADICAP: Undefined
Code SNOMED: Undefined
Lésion par organe: Undefined
Auteur: Undefined
None
  Label Description Owner Size Type Actions
None
Some medias data are out-of-date, to get the up-to-date values, please Refresh or Dismiss
Scroll To Top